Anti-CPE : la colère monte d'un cran

©2006 20 minutes

— 

Les anti-CPE toujours sur la brèche.

Malgré l'adoption du contrat première embauche (CPE) il y a une semaine, la mobilisation continue pour inciter le gouvernement à faire machine arrière.

Réunissant des salariés, des lycéens, des étudiants et des jeunes sans emploi, le collectif « Stop CPE 44 » manifestera ainsi de nouveau dans les rues du centre-ville nantais, cet après-midi*.

De leur côté, des étudiants de la fac de Nantes (lettres et sciences humaines principalement) ont reconduit leur grève, entamée hier.

Dans un amphi bondé – jusqu'à plus de 600 personnes –, le principe de la grève a été approuvé hier après-midi par une majorité de 391 voix.

En attendant un éventuel blocus des cours, les étudiants mobilisés contre le CPE organisent ce matin des « barrages-filtrants » à l'entrée des facultés.

« L'objectif est d'informer un maximum d'étudiants avant qu'ils ne partent en vacances », explique Guillaume, de Sud-étudiant.

Une autre AG se déroulera à 11 h, amphi E de la fac de droit.

Frédéric Brenon

* Départ place du Commerce, à 16 h 30.

.