La Tan lance ses abris vélos

Frédéric brenon

— 

Les parcs vélos collectifs, comme celui de Marcel-Paul, vont se multiplier.
Les parcs vélos collectifs, comme celui de Marcel-Paul, vont se multiplier. — F. Elsner / 20 Minutes

Soucieuse de développer fortement la pratique quotidienne du vélo, la communauté urbaine a confié à la Tan la gestion d'abris sécurisés dans les parkings-relais de périphérie. L'idée est simple : inciter les habitants à se rendre à vélo, plutôt qu'en voiture, à la station de tram ou gare TER la plus proche pour rejoindre ensuite le centre-ville.

Premiers sites ces prochains jours
Deux types d'équipements sont créés afin de laisser, gratuitement, son engin au parking. Contrôlés par vidéosurveillance, les vélos-parcs collectifs peuvent accueillir entre 20 et 40 bicyclettes à la fois. On y accède au moyen d'un badge gratuit disponible sur commande. Un abri de ce type existe déjà à Marcel-Paul (ligne 3). Un second ouvrira aux Bourdonnières en juillet, puis une quarantaine suivront d'ici trois ans.
Offrant jusqu'à quinze places, les vélos-parcs individuels ressemblent, eux, à des box où chaque bicyclette est abritée derrière une grille fermée par un cadenas. Cinq abris de ce genre ouvriront ces prochains jours à la Beaujoire, à François-Mitterrand, à Orvault Grand-val, aux gares de Bouaye et de Mauves-sur-Loire. Nantes métropole s'est fixé comme objectif que la part du vélo dans les déplacements quotidiens passe de 2 % aujourd'hui à 12 % en 2030.

satisfaction

L'association Place au vélo se félicite de l'initiative : « Les gens qui n'ont que deux ou trois kilomètres de chez eux jusqu'au P+R devraient être intéressés ».