« les risques sont surtout pour la santé et la sécurité »

Recueilli par Guillaume Frouin

— 

Plus de 9 000 internautes ont confirmé leur participation au nouvel « apéro Facebook » organisé ce soir, dès 19 h, place Royale. Un Vendéen de 21 ans s'était pourtant tué l'an passé en basculant du haut d'une rampe d'escalier, près du Lieu unique, après être reparti du précédent « apéro géant ». Il avait alors 2,4 g d'alcool dans le sang. Le préfet Jean Daubigny ne veut pas qu'un tel drame se reproduise.

Que vous inspire ce nouvel apéro ?
Je ne sais pas si c'est de l'inconscience : si c'était le cas, l'organisateur ne se cacherait pas sous l'anonymat. C'est d'ailleurs bien ce qui m'inquiète... Nous faisons tout pour l'identifier, notamment avec l'aide des services de police spécialisés en matière de mauvaise conduite informatique. Si l'an passé, cela n'avait pas été possible, d'autres moyens sont mis en œuvre cette année.

En quoi consistent les trois arrêtés que vous avez pris ?
Ils interdisent la vente à emporter et le transport d'alcool en centre-ville, dès ce mercredi 18 h jusqu'à jeudi 6 h. Un périmètre de sécurité va également entourer la fontaine de la place Royale, pour empêcher les gens de l'escalader.

Quel sera le dispositif de sécurité ?
Plus de 300 policiers, gendarmes et douaniers vont être mobilisés. Des contrôles seront faits aux entrées de la ville. Les sacs seront fouillés, et les bouteilles vidées.

Que risquent les contrevenants ?
Au-délà des contraventions, les risques sont surtout pour leur santé et leur sécurité : l'an passé, dès minuit, il y avait eu des bagarres sans arrêt. Les secours ne pouvaient approcher des victimes, car ils étaient pris à partie par les agresseurs. Au total, 57 personnes avaient dû être transportées aux urgences.