Le site Internet de telechargement Emule, le 26 mars 2006.
Le site Internet de telechargement Emule, le 26 mars 2006. — CHAUVEAU NICOLAS/SIPA

WEB

Fuite des IP d'internautes: La Cnil descend dans la région

La société TMG, qui collecte les adresses IP de pirates dans le cadre de la loi Hadopi, a divulgué des milliers de fichiers confidentiels...

Une visite pour y voir plus Net. Des agents de la Commission nationale Informatique et Libertés se sont rendus mardi à Saint-Sébastien-sur-Loire, a annoncé la Cnil sur son compte Twitter. Ils se sont rendus dans les locaux de Trident Media Guard (TMG), la société qui collecte au niveau national les adresses des internautes suspectés de piratage sur les réseaux peer-to-peer.

«Aucune donnée confidentielle n'a été éditée sur Internet»

En cause: la possible «fuite d'adresses IP» sur les serveurs de TMG, dont l'un d'entre eux était librement accessible du grand public ce week-end. Depuis, la Hadopi (Haute Autorité pour la diffusion des œuvres et la protection des droits sur Internet) a suspendu ses liens avec la société nantaise. «Ces données proviennent d'un serveur de tests de la société dédié à son équipe de recherche et développement», rétorque TMG, dans un communiqué cité par numerama.com. «Aucune donnée confidentielle et personnelle n'a été éditée sur Internet.»