«Une identité forte et une pluralité»

— 

F. Elsner / 20 minutes

érôme Guibert
Sociologue des musiques populaires
«Le gros dilemme dans lequel se trouvent les salles comme l'Olympic, c'est de se créer une identité forte tout en étant dans une pluralité des esthétiques. Pour se créer une identité, beaucoup pensent qu'il faut une programmation monomaniaque.Mais tout le monde doit aussi pouvoir s'exprimer. L'Olympic a réussi ce pari, son identité se révèle dans chaque soirée.»