Commerçants et opposition applaudissent presque à l'unisson

— 

Et si l'époque avait vraiment changé ? Alain Robert soulignait hier l'évolution des esprits et l'attrait pour la piétonnisation. Y compris chez les commerçants... Hugues Frioux, président de l'association Plein centre, confirme : « Ce projet va globalement dans le bon sens. Les zones 30, notamment, sont essentielles pour limiter les risques d'accidents. » Du côté de l'opposition, une fois n'est pas coutume, on applaudit aussi : « Il faudra bien forcer les gens à abandonner leur voiture, juge Sophie Jozan (UMP). Au fur et à mesure que les villes se densifient, la qualité de vie doit s'améliorer. Et cela passe par la piétonnisation. »
Des bémols ? « Il faut penser aux personnes âgées et à mobilité réduite », suggère l'élue UMP. « Il faut aussi améliorer l'offre de stationnement minute, dont nos clients ont besoin pour faire des petites courses, continue Hugues Frioux. Et des détails restent à affiner... Dans certains cas particuliers, le schéma n'est pas satisfaisant : un hôtel, rue Boileau, ne pourra par exemple pas accueillir les voitures de ses clients... »A. G.