Une centrale électrique à Montoir

— 

Le site a été inauguré ce vendredi.
Le site a été inauguré ce vendredi. — F. Elsner / 20 Minutes

DF-Suez a inauguré vendredi sa nouvelle centrale électrique de Montoir-de-Bretagne. Un « très bel événement » célébré avec faste et pour lequel le grand patron du groupe, Gérard Mestrallet, n'a pas hésité à se déplacer. Construite en bord de Loire, près du terminal méthanier où les bateaux déchargent leur cargaison de gaz naturel liquéfié, l'usine peut produire jusqu'à 435 MW, soit l'équivalent de la consommation annuelle de 450 000 foyers. Le courant qu'elle injecte sur le réseau servira principalement à approvisionner la Bretagne et la presqu'île guérandaise, deux secteurs ayant parfois du mal à faire face aux besoins.

Performante et écolo
Innovante dans l'ouest, cette centrale est dite « à cycle combiné » car elle combine turbine à gaz et turbine à vapeur. Un procédé qui a l'avantage de monter en régime très rapidement et d'offrir une performance de rendement « sans équivalent au monde ». « La France a besoin de ce type d'équipement flexible pour pouvoir répondre aux variations de consommation », estime Gérard Mestrallet. Autre atout du cycle combiné : ses qualités environnementales. « Il émet trois à quatre fois moins de CO2 qu'une centrale à charbon, sans compter les particules », assure Henri Ducré, directeur de la branche énergie France de GDF. Gérée par 27 salariés sur place, l'usine de Montoir pompe plus de 30 000 m3 d'eau de Loire chaque heure pour fonctionner. Coût total : 300 millions d'euros.F. B.