Les cyclistes de « la Loire à vélo » rapportent gros

— 

Cinq ans après son lancement, « La Loire à vélo » générerait 15 millions d'euros de retombées économiques par an, selon une étude commandée par les Observatoires régionaux du tourisme des régions Pays de la Loire et Centre. Au total, 736 000 cyclistes empruntent en effet, chaque année, cet itinéraire qui longe la Loire entre Saint-Brévin-les-Pins et Cuffy (Cher). Leurs balades s'accompagnent le plus souvent de visites de villages, de châteaux ou de caves. Les restaurateurs en profitent également. « La Loire à vélo est devenue un produit touristique à part entière », en conclut l'Observatoire régional du tourisme des Pays de la Loire.
L'itinéraire, qui comptera l'an prochain 800 km de pistes cyclables, de « voies vertes » et de routes à faible circulation, a nécessité 50 millions d'euros d'investissements publics depuis sa création. Il s'intègre plus largement dans le projet « L'Eurovéloroute des fleuves », qui doit relier à terme la côte atlantique à Budapest (Hongrie), via le Danube.