Luc Dejoie s’est éteint samedi à Vertou

© 20 minutes

— 

Il était l’un des hommes forts de la droite nantaise des années 1990-2000. Luc Dejoie, 74 ans, est décédé samedi à son domicile de Vertou, des suites d’une longue maladie. Notaire de métier, sénateur de 1983 à 2001, Luc Dejoie s’est surtout distingué au conseil général où il siéga pendant trente et un ans, d’abord en tant que conseiller (de 1973 à 2004), puis en tant que président (de 1994 à 2001). « C’était un ami, un père en politique. Il avait des convictions affirmées mais savait respecter les hommes », déclare Serge Poignant, maire UMP de Basse-Goulaine. « Avec lui, il n’y avait jamais de coups fourrés. Il disait toujours ce qu’il pensait », estime Patrick Mareschal, l’actuel président PS du conseil général.

mairie Luc Dejoie fut maire de Vertou de 1971 à 1995. Son fils Laurent lui a succédé à l’Hôtel de ville. Les obsèques seront célébrées mercredi, à 10 h, en l’église Saint-Martin-de-Vertou.