A Nantes, les «cougars» sortent de leur tanière

SOCIETE Une soirée va mettre en relation samedi des femmes d'âge mûr avec des jeunes hommes

Guillaume Frouin

— 

Giovanni Morin, ex-commercial de 27 ans, organise samedi soir sa première « Cougars Night ».
Giovanni Morin, ex-commercial de 27 ans, organise samedi soir sa première « Cougars Night ». — F. Elsner / 20 Minutes

A l'origine, «cougar» était synonyme de «puma». Depuis peu, il l'est aussi d'une femme d'âge mûr, qui fréquente des hommes beaucoup plus jeunes qu'elle. A Nantes, la première «Cougars Night» sera ainsi réservée samedi soir à des femmes «de 35 à 60 ans», et des hommes «de 25 à 35 ans». Au programme: dîner au resto, puis soirée en bar d'ambiance. «Les gens font ce qu'ils veulent après», précise Giovanni Morin, son organisateur. «Ils sont libres d'avoir des relations, ou pas, en-dehors.»
Cet ancien commercial de 27 ans s'est reconverti dans ce type de soirées privées, après avoir vu l'ampleur prise par le phénomène aux Etats-Unis. «Là-bas, ils organisent même des croisières pour femmes cougars», affirme ce Rezéen.

«Pas une histoire de sexe»

En France, le sujet reste tabou. Chantal*, une divorcée de 52 ans, s'affiche pourtant avec Jérôme*, 27 ans. Le couple, qui vit ensemble depuis un an, n'hésite pas à s'embrasser ou se tenir la main en public. «Cela gêne surtout les gens d'un certain âge», observe cette habitante de la région nantaise. «Il y a un peu de jalousie: on ose faire quelque chose qu'eux aimeraient bien faire... Mais pourquoi ne portent-ils pas le même regard sur les hommes qui sortent avec des femmes plus jeunes?»
Avant Jérôme, Chantal était déjà sortie avec un de ses amis, âgé de 28 ans. «Les jeunes nous apportent une certaine fraîcheur, ils profitent plus de la vie que nous», compare celle qui assume son côté «cougar». «Eux me disent apprécier notre côté mâture et notre expérience.»
Pour autant, son histoire avec Jérôme n'est «pas une histoire de sexe», promet Chantal. «Notre relation ne peut pas durer: je ne pourrais pas lui faire de bébé, si un jour il en souhaite», convient-elle toutefois. En attendant, la quinqua a présenté ses enfants à leur jeune «beau-père». «On sort en boîte ensemble... La dernière fois, on est rentrés à 10 h du matin», sourit-elle.

Les prénoms ont été changés