Nantes teste L'autopartage de particulier à particulier

Guillaume Frouin

— 

La location se fait pour le moment via une application iPhone.
La location se fait pour le moment via une application iPhone. — F. Elsner / 20 Minutes

Une cinquantaine de Nantais s'apprêtent à tester un concept inédit. Buzzcar, qui sera déployé partout en France le 1er avril, vise à louer des voitures de particuliers, quand ceux-ci ne s'en servent pas, à des conducteurs qui en ont besoin. La location, facturée 30 centimes du kilomètre et 3,50 € de l'heure, comprend aussi le prix de l'assurance et de l'essence. Au final, Buzzcar prend 15 % de commission sur la somme touchée par le propriétaire, pour la mise en relation.

Location avec une appli iPhone
La location se fait, pour le moment, uniquement via une application iPhone. Les voitures les plus proches sont alors signalées au locataire ; le premier propriétaire qui répond emporte le morceau. Un système de notation mutuelle, comme sur eBay, donne à chacun un indice sur la fiabilité de son interlocuteur... Charge ensuite aux deux automobilistes de s'organiser pour procéder à la remise des clés.
« Nous sommes moins chers que les loueurs habituels, et nous ne sommes pas cantonnés à des stations fixes, comme Marguerite », explique Robin Chase, directrice générale de Buzzcar, nouvelle PME basée à Paris. « Il y a un très grand bénéfice écologique : quand les gens payent au kilomètre, ils ne font plus de déplacements superflus ».
Sylvie, une prof de 49 ans, a ainsi mis sa Golf et son monospace en location, dans le cadre du test nantais de Buzzcar. « Cela permet d'amortir le prix de ma voiture, plutôt qu'elle reste stationnée sur le parking de mon lieu de travail », relève cette habitante de Treillières.

ASSURANCE

En cas d'accident causé par le locataire, la responsabilité du propriétaire n'est pas engagée. « Il y a une franchise de 500 € maximum pour le locataire, et notre assurance s'occupe de tout », promet Robin Chase.