Les voeux sans surprise du maire

© 20 minutes

— 

Jean-Marc Ayrault a entamé hier soir à la Cité des congrès son traditionnel marathon des voeux. Le député-maire (PS) de Nantes et président de la communauté urbaine, qui s’exprimait devant les « institutionnels » (préfet, élus, responsables associatifs...), va ainsi enchaîner dix-neuf cérémonies en vingt-quatre jours. Parmi elles, treize sont ouvertes aux habitants des quartiers nantais*. Les autres sont restreintes au personnel municipal, à celui de Nantes métropole ou encore à l’Accoord. Le discours de Jean-Marc Ayrault ne devrait guère varier d’une cérémonie à l’autre. Sans surprise, hier soir, le maire a ainsi exhorté à « la patience pour quelques mois encore » les riverains des travaux de la ligne 4 du busway et les automobilistes nantais. Jean-Marc Ayrault, « parfaitement conscient » des perturbations engendrées, a assuré que « le busway fera la fierté et le bonheur des Nantais ». Il s’est également dit « persuadé qu’à l’automne prochain, le nouveau circuit coeur rendra l’accès du centre-ville et de ses parkings plus aisé pour tous ses usagers ». « Si nous n’augmentons pas la part des déplacements alternatifs, notre ville étouffera », a-t-il justifié. Jean-Marc Ayrault a également fait part de ses priorités dans le domaine de la lutte contre le chômage, avec la « mise en cohérence » sur l’agglomération des différents dispositifs d’accès à l’emploi. « La Maison de l’emploi et ses antennes, qui vont rassembler dans un même lieu tous les acteurs du secteur, mettront à disposition des demandeurs d’emploi l’ensemble des informations qui leur seront utiles », a-t-il ainsi promis. Guillaume Frouin * Dates et lieux des cérémonies sur www.nantes.fr

verbatim De 2005, le maire retient entre autres « la Beaujoire en liesse grâce au coup de tête victorieux d’un jeune Malien. » Une référence au but de Mamadou Diallo lors du match Nantes-Metz, qui a maintenu le FCNA en Ligue 1.