Une transition en musique

© 20 minutes

— 

Un concert pour finir 2005 et un feu d’artifice pour célébrer 2006. Le réveillon organisé par la ville sur le parking de l’île Gloriette a remporté un large succès auprès du public, 8 000 personnes s’étant déplacées pour y assister. « C’est une belle manière de faire la fête. L’an dernier, par manque d’information, on avait raté Johnny Clegg, alors cette fois, on avait tout préparé pour venir écouter Cheb Mami », explique Jean-Yves, un père de famille. Devant lui, ses filles dansent au rythme du raï. Des pétards explosent ici et là. Un écran géant permet de suivre la performance du chanteur algérien. « C’est en plein air, il ne pleut pas, c’est gratuit... C’est vraiment une bonne initiative », se réjouit Amziane, 21 ans. Le feu d’artifice, tiré à minuit, a attiré quelque 20 000 personnes. Les plus vaillants sont ensuite restés pour se déhancher sur les airs de samba du groupe Los de Azùcar. J. J.