L'emploi stable redécolle dans les usines d'Airbus

Guillaume Frouin

— 

Les recrutements en CDI s'ajoutent à ceux des 200 en intérim déjà annoncés.
Les recrutements en CDI s'ajoutent à ceux des 200 en intérim déjà annoncés. — F. Elsner / 20 Minutes

La construction aéronautique manque de bras. L'usine Airbus de Bouguenais va recruter 108 personnes en contrat à durée indéterminée d'ici à la fin de l'année, a confirmé hier sa direction. Soixante-quatre postes d'ouvriers vont être créés, et quarante-quatre pour les « cols blancs ». L'avionneur recherche tout particulièrement des peintres, des opérateurs de commande numérique, des drapeurs et des ajusteurs.

Tous les programmes concernés
Des recrutements en CDI qui s'ajoutent aux 200 intérimaires déjà appelés en renfort. Objectif : faire face à la montée des cadences, qui concerne tous les programmes en cours (familles A320, A330, A380, A380 ou A400M). « Nous allons recruter par exemple via Pôle emploi, mais aussi par le biais de la mobilité interne du groupe », précise une porte-parole de l'usine Airbus de Bouguenais. Selon elle, ces recrutements n'ont au final rien d'exceptionnel. « Excepté en 2009-2010, où nous étions en sous-charge et où on avait plutôt tendance à prêter nos personnels, nous avons toujours connu un flux de recrutements. » L'usine Airbus de Saint-Nazaire ne sera pas en reste : 100 recrutements en CDI y sont prévus.