Le ticket de RU à la rue en septembre 2011

Antoine Gazeau

— 

Dans les RU nantais sont servis 1,75 million de repas par an. Bientôt autant de « bips » Moneo.
Dans les RU nantais sont servis 1,75 million de repas par an. Bientôt autant de « bips » Moneo. — F. Elsner / 20 Minutes

«Vous m'avez donné deux tickets, attendez ! » Chantal rattrape in extremis un étudiant pas fâché. Une situation que n'aura bientôt plus à gérer la caissière du restaurant universitaire (RU) Le Rubis. Comme les Nazairiens depuis des années, les huit RU et neuf cafétérias nantaises se lanceront dans l'aventure monétique à la rentrée. Exit les tickets cartonnés, place à la carte à puce !
La formule sonne très « nineties » ? Jamais trop tard, répond le Crous. La carte Moneo pourra être rechargée via des dizaines de bornes dispatchées dans l'université, à La Poste, dans des banques, etc. Un système rôdé : il est déjà testé aux RU Lombarderie et Rubis, qui acceptent tous les modes de paiement depuis deux ans.

Nouvelles caisses
« C'est plus pratique », sourit Jonathan, étudiant en biologie. Il tend sa carte. Son nom s'affiche à l'écran : moins un repas. « On n'aura plus à acheter des planches de tickets, continue-t-il. Et cette carte se range facilement, avec celle du bus par exemple. ». « Le contrôle des caisses sera aussi facilité », observe Patricia Frances, directrice des sites du Rubis et du Tertre, qui servent plus de 3 000 repas par jour. Le contrôle des clients aussi... Finis les échanges de tickets et les amis invités ? « On devrait vérifier les identités, mais vu le débit, c'est impossible », estime Chantal. D'autant que pour elle, la procédure devrait au final s'allonger un peu. De nouvelles caisses seront ouvertes à la rentrée, le Crous le promet.

Logique de réseau

Contrairement à celle qui était testée jusque-là, la nouvelle carte sera multiservice. Grâce à elle, les étudiants du pôle de recherche et d'enseignement supérieur auront accès à la bibliothèque ou à d'autres services. Surtout, ils pourront se restaurer dans tous les Crous de France. Ce n'était pas le cas avec les tickets...