Tourisme : la solidarité était au Salon

©2006 20 minutes

— 

Les vacanciers nantais achètent en âme et (bonne) conscience

Le 7e Salon international du tourisme, qui s'est terminé hier soir au Parc des expos de la Beaujoire, a accordé une grande place au tourisme « éthique » ou « solidaire » ce week-end

Parmi les stands, figurait ainsi celui de Bourse solidarité vacances*, un groupement d'intérêt public (GIP) né en 1999, qui démarche les grands groupes (Accor, Pierre & Vacances, VVF

) pour obtenir des séjours à prix cassés

Ceux-ci sont ensuite mis à disposition d'associations caritatives (Secours populaire, ATD Quart-Monde

) ou des centres d'action sociale des mairies

Le prix que payent – par principe – les bénéficiaires reste « modique », insiste une responsable de BSV, qui profite du salon pour démarcher les groupes touristiques

Un peu plus loin, un stand est désert

C'est celui de l'Association contre la prostitution des enfants, qui lutte contre le « tourisme sexuel » dans les pays du tiers-monde

« Tout le monde ne comprend pas notre présence ici, soupire Karine Boulery, correspondante régionale de l'ACPE

Certains visiteurs sont même agressifs

On est peut-être un peu rabat-joie pour eux, alors qu'ils préparent leurs vacances»

Guillaume Frouin

 * BSV, rens

au 01 41 79 15 80

affluence Le Salon, « l'un des quatre plus gros de France », selon les organisateurs, a attiré 38 851 visiteurs ce week-end. Il y en avait eu 39 263 l'an dernier.