Le cuivre s'arrache chez les voleurs

— 

Elle avait déjà été victime de faits similaires quelques jours plus tôt. Une entreprise d'électricité du Bignon s'est fait dérober la semaine dernière près de 1800 mètres de câbles de cuivre, a-t-on appris hier de source proche du dossier. Un de ses voisins et concurrents a également fait l'objet d'une tentative de cambriolage au cours de la même soirée, et une entreprise de plomberie-chauffage de la zone aéroportuaire à Bouguenais a aussi été délestée de raccords et chutes de cuivre et laiton entreposés dans un de ses ateliers. Enfin, le poste de Réseau et transport d'électricité (RTE) à La Chapelle-Basse-Mer a lui aussi été dévalisé de 170 mètres de cuivre nu et 55 sabots en laiton.
Ces faits, qui ne sont pas isolés, sont liés à la nouvelle flambée des cours mondiaux du cuivre. Le 13 janvier, 500 mètres de câbles aériens avaient ainsi été volés sur le réseau SNCF entre Bouaye et Sainte-Pazanne. La ligne avait déjà été délestée de 300 mètres de câbles, trois jours plus tôt.