Guerre ouverte autour du carnaval

— 

rosse ambiance autour des « Grosses Têtes ». Onze des douze équipes de carnavaliers ont adressé un courrier à Jean-Marc Ayrault, a révélé hier Presse-Océan, pour lui dire qu'elles ne souhaitaient pas travailler avec sa nouvelle structure « Nemo ». « Nantes Evénement Musique Organisation » avait été présentée vendredi pour gérer le carnaval 2011, après que la mairie ait refusé d'éponger le déficit du comité des fêtes ou de se porter caution d'un prêt. Les carnavaliers ont ainsi voulu montrer leur solidarité avec Annick Le Ridant, qui préside le comité des fêtes de Nantes depuis un an.
L'opposition municipale a elle aussi dénoncé une « non-assistance à association en danger ». Elle y voit même une décision politique, la présidente du comité des fêtes étant l'épouse de l'ex-député (UMP) Jean-Pierre Le Ridant. « La règle ne semble pas la même pour tous : la ville n'hésite pas à combler régulièrement le déficit abyssal de l'Accoord [association qui gère les activités socio-culturelles de la ville] », observe la droite municipale.