Le cercle vicieux de la « Roue de l'abondance » finit au tribunal

— 

Un auto-entrepreneur de 46 ans a été condamné hier à deux mois de prison avec sursis, pour avoir pris part à une arnaque pyramidale en novembre 2007. Le concept de cette « Roue de l'abondance » ? Chaque nouveau-venu apporte 2000 € et deux filleuls. Ceux-ci doivent à leur tour parrainer deux autres proches, avec la même mise de départ. Et ainsi de suite : au final, au bout de quatre paliers, chacun devait sortir du système avec 16 000 €.

« Le sentiment d'avoir été trahie »
Problème : la démultiplication des « cercles » n'était pas infinie. « 87,5 % des participants ne retrouvent pas leur mise », calcule même l'avocate d'une habitante de Saint-Herblain, flouée de 800 € dans l'histoire. Sa cliente veut donc être remboursée, et réclame 500 € pour le préjudice moral. « Elle a le sentiment d'avoir été trahie par son amie », argumente l'avocate, dont les demandes seront rejetées.
« Au départ, j'étais convaincu que c'était légal, ou, à défaut, toléré », plaide lui le prévenu, à l'époque au RMI. « Ca m'a permis de me sortir de la panade. C'était aussi un moyen de faire circuler l'argent, sans passer par les banques… Aujourd'hui, je ne me risquerai plus à le refaire. Je joue au Loto, point final. »Guillaume Frouin