Subventions minimales pour la BD nantaise

Julien Ropert

— 

Le 5e festival nantais de bande dessinée, CrayoNantes, se tient demain et dimanche au Château des Ducs de Bretagne. Un rendez-vous qui avait attiré 2500 spectateurs l'an dernier. « On commence à s'installer au niveau public, mais c'est plus compliqué au niveau institutionnel, râle Yannick Messager, président de la manifestation. La mairie nous donne 1000 €, et le conseil régional 1500 €... Heureusement qu'on a des sponsors privés. C'est toujours pareil, il faut savoir si on veut un festival de BD à Nantes. »
L'organisateur se sent en effet quelque peu déconsidéré par rapport à d'autres manifestations, en particulier les Utopiales. « On en a un peu ras-le-bol, on a l'impression de se battre contre des moulins à vent, poursuit Yannick Messager, très agacé. On nous a demandé de faire des actions auprès des collèges, ce qu'on fait régulièrement, mais on n'a pas de retour. Donc cette année, il n'y aura pas de journées scolaires au CrayoNantes. »