Les piétons prennent le pouvoir

Frédéric Brenon

— 

Devenues piétonnes, les rues Grétry, Suffren et Rameau ont été inaugurées hier soir.
Devenues piétonnes, les rues Grétry, Suffren et Rameau ont été inaugurées hier soir. — F. Elsner / 20 Minutes

Le mouvement est lancé. Alors qu'était inauguré le nouvel aménagement piéton des rues Grétry, Rameau et Suffren (quartier Graslin), Jean-Marc Ayrault a annoncé hier soir la poursuite de cette démarche dans le centre-ville de Nantes. Prochain axe concerné : la rue Crébillon. La plus célèbre artère commerçante nantaise sera définitivement fermée aux voitures à partir de l'été 2011, comme elle l'est déjà le samedi après-midi. Près de 5000 véhicules l'empruntent chaque jour actuellement. Seuls ceux de livraison et de riverains seront autorisés demain. Ce changement emblématique s'accompagnera également de la piétonnisation complète de la place Royale.

Place Graslin à l'horizon 2013
L'étape suivante concernera le traitement de la rue Santeuil, en même temps que l'extension du Passage Pommeraye, autour de la fin 2012. Puis l'année d'après viendra le tour de la place Graslin. Son futur visage n'est pas déterminé, les études démarreront en 2011, mais une piétonnisation entière semble exclue compte tenu de l'importance du trafic. La rue Franklin –qui mène à la place Delorme– devrait alors être réaménagée pour les piétons. En 2013 toujours, la liaison Bouffay-Feydeau, actuellement en travaux, cédera aussi la place à une vaste esplanade sans voitures. « Les rues piétonnes ne font plus peur. Elles rendent les vitrines plus visibles et renforcent la convivialité », plaide Hugues Frioux, président des commerçants du centre de Nantes. « La piétonnisation apporte surtout du positif. On a besoin de déambuler aujourd'hui. Mais pour ça il faut qu'on puisse accéder facilement au centre-ville », prévient Yannick Curty, directeur de la Cigale.