Mareschal a dit adieu à l'assemblée départementale

— 

Le socialiste quittera son poste en mars.
Le socialiste quittera son poste en mars. — F.. Elsner / 20 Minutes

12 h 45, hier. Les élus du conseil général sont debout dans l'hémicycle. Tous applaudissent Patrick Mareschal qui vient, avec des trémolos dans la voix, de clore sa dernière session en tant que président. A La tête de l'institution depuis 2004, il a en effet annoncé, à 71 ans, ne pas vouloir se représenter aux élections cantonales de mars prochain. «  Ce n'est pas sans émotion que j'ai décidé de poser le sac à terre  », a confié celui qui restera comme le premier président socialiste du département.
« C'est un homme à la mémoire exemplaire et ayant une très grande connaissance des dossiers. Il marquera l'histoire de notre département », estime Bernard Deniaud, vice-président PS du conseil général. « C'est un président d'exception avec de grosses qualités humaines. Il a beaucoup fait pour les solidarités et le développement équilibré du territoire », assure Philippe Grosvalet, tête de liste socialiste aux prochaines cantonales.
Le chef de file de l'UMP départementale, André Trillard, dresse, lui, un bilan plus mitigé. « Je retiendrai son incapacité à travailler avec l'Etat, l'augmentation de la fiscalité, et son traitement différent des communes selon leur position politique. Je lui reconnais aussi de belles réalisations dans le domaine social. » D'autres retiendront également la participation du conseil général au financement du futur aéroport.F.B.