Les titans à la folle journée 2011

Frédéric brenon

— 

René Martin a annoncé une édition centrée sur les compositeurs post-romantiques.
René Martin a annoncé une édition centrée sur les compositeurs post-romantiques. — F. Elsner / 20 Minutes

« C'est une période musicale que j'adore. C'étaient les premiers morceaux que j'écoutais il y a vingt ans. Je rêvais de monter un jour une Folle journée sur ce thème. » René Martin, directeur-fondateur du célèbre festival de musique classique nantais, a dévoilé hier la programmation de la 17e édition qui se déroulera du 2 au 6 février prochain à la cité des congrès. Le thème retenu s'intitule « les Titans », du nom de la première symphonie écrite par Mahler. Il donne prétexte à interpréter des œuvres des plus grands compositeurs du courant germanique post-romantique (1850-1950), de Brahms à Strauss en passant par Listz, Schönberg, Wagner, Bruckner, Mahler, Wolf ou Berg...

Préambule en région fin janvier
Plus de 250 concerts seront joués avec la présence d'un grand nombre d'orchestres et chœurs importants et quelques têtes d'affiche comme le pianiste Nicholas Angelich, la violoniste Sayaka Shoji, la violoncelliste Natalia Gutman ou les chanteuses Barbara Hendricks et Olga Peretyatko. « La Folle journée prendra des risques cette année, promet René Martin. On proposera des œuvres qu'on entend très peu ailleurs ». La billetterie ouvrira le 8 janvier. Près de 128 000 billets avaient été vendus l'an passé. En préambule, du 28 au 30 janvier, plus de 150 concerts seront donnés dans dix villes des Pays de la Loire.

export

Outre la région nantaise , la Folle journée se décline à Bilbao (mars), dans plusieurs villes du Japon (mai), à Rio (juin) et à Varsovie (septembre). Montréal s'ajoutera à la liste en 2012.