La pluie s'impose, la douceur aussi

frédéric brenon

— 

Le périphérique Est était hier inondé entre les portes de la Chapelle et Beaujoire.
Le périphérique Est était hier inondé entre les portes de la Chapelle et Beaujoire. — F. eslner / 20 Minutes

Copieusement arrosé mais pas encore exceptionnel. Après un mois d'octobre excessivement pluvieux, novembre est reparti sur les mêmes bases en Loire-Atlantique. Plus de 96 mm d'eau ont ainsi été cumulés sur les treize premiers jours du mois à la station météo de Nantes-Bouguenais. Une abondance déjà très au-dessus de la moyenne puisque la normale de novembre s'élève à 85 mm sur trente jours. « Si la deuxième quinzaine se révèle aussi pluvieuse, on pourrait battre un record », observe-t-on au centre départemental de Météo France. Il faudra toutefois pour cela atteindre 198 mm (novembre 1984). Un record local qui avait déjà été approché en novembre 2009 avec 181 mm.

Prévisions peu encourageantes
Les plus fortes précipitations ont été relevées samedi avec 30 mm d'eau à Nantes, 62 mm à Montoir et même 66 mm à Nort-sur-Erdre. « Une journée aussi chargée en pluie, ça n'est arrivé qu'une fois depuis 1980 », rapporte Météo France. Une quantité qui a fait déborder de nombreux cours d'eau, inonder plusieurs dizaines de caves et provoquer jusqu'à hier soir la coupure d'une partie du périphérique Est, près de la porte de la Chapelle. Une quantité qui permettra aussi de recharger des nappes phréatiques affaiblies par des mois de juin, juillet et août déficitaires.
Autre excès observé depuis le 1er novembre : des températures nettement supérieures aux normales saisonnières, d'environ 2,5 °C. La moyenne en cours des minimales s'élève ainsi à 7,9 °C, celle des maximales à 14,7 °C. Un phénomène « peu surprenant pendant un épisode pluvieux », indique Météo France qui, mardi mis à part, prévoit encore douceur et pluie cette semaine...