La contestation s'est étendue aux lycéens

frédéric brenon

— 

Près de 3000 personnes, dont une majorité de lycéens, ont manifesté hier à Nantes.
Près de 3000 personnes, dont une majorité de lycéens, ont manifesté hier à Nantes. — F. Elsner / 20 Minutes

Plusieurs actions contre la réforme des retraites ont eu lieu hier dans le département. De nouvelles sont prévues aujourd'hui et demain. Le point.

Les lycées entrent dans la danse. Une quinzaine d'établissements ont été perturbés hier par des mouvements d'élèves. Sept d'entre eux, comme Guist'hau à Nantes ou Jean-Perrin à Rezé, ont même été bloqués. Des dégradations matérielles ont été constatées à Briand (Saint-Nazaire) et Arago (Nantes). « On essaie de faire bouger les choses, explique Thomas, en 1ère. L'intervention des jeunes contre le CPE avait été payante. C'est la preuve qu'on peut réussir. » De nouveaux blocus devraient être votés ce matin. « Même si mes parents pensent le contraire, on n'est pas trop jeunes pour s'engager, assure Astrid, 15 ans. C'est nous qui n'auront pas de boulot dans quelques années ».

Manif commune hier matin. Plus de 3000 personnes ont défilé autour de la place Bretagne hier. Composé d'une majorité de lycéens, le cortège comprenait des étudiants, fonctionnaires et agents municipaux grévistes, des cheminots, et quelques salariés du privé.
A Nantes, Saint-Nazaire ou Ancenis, des blocages de routes ont aussi eu lieu.

Les cheminots ne lâchent pas. Sans surprise, le personnel cheminot de la SNCF a reconduit hier la grève entamée mardi. « On n'a plus le choix, le gouvernement nous prend pour des imbéciles », justifie Sud-rail. Seuls un TER sur deux et deux TGV sur trois circuleront en moyenne aujourd'hui.

Le carburant vient à manquer. Faute d'approvisionnement, de plus en plus de stations étaient à sec hier. Celles à qui il reste du gazole sont prises d'assaut. Touchée par la grève, la raffinerie Total de Donges est à l'arrêt jusqu'à lundi.

Nouvelle mobilisation aujourd'hui et demain. La cantine et l'accueil périscolaire du soir à Nantes seront très perturbés par une grève aujourd'hui. Un rassemblement interprofessionnel de salariés grévistes est prévu ce midi aux Machines de l'île. Mais une plus grosse manifestation est fixée demain, à 15 h, au départ de l'Hôtel-Dieu à Nantes.

condamnation

Deux hommes, accusés d'avoir jeté des pierres sur la police mardi à l'issue de la manifestation contre la réforme des retraites à Saint-Nazaire, ont été jugés en comparution immédiate et condamnés à deux mois de prison ferme. Un troisième individu, un Nantais, a été placé en détention provisoire.