Un livre pour se défendre

— 

Elle s'était fait connaître pour avoir contesté une contravention de 22 €, pour avoir conduit voilée de son niqab. Sandrine Moulères a publié hier « Les boucs-émissaires de la République » (éd. Michalon), un essai dans lequel la compagne de Liès Hebbadj défend notamment la polygamie. « L'infidélité masculine est monnaie courante, et l'épouse finit toujours par en pâtir », écrit la jeune femme. « La maîtresse, elle, prend le risque de souffrir et faire souffrir. N'est-il pas au contraire plus honorable pour deux femmes de partager l'homme qu'elles aiment en jouissant de tous leurs droits d'épouse ? »