Les retards des Perrières inquiètent

Guillaume Frouin

— 

Elle fait partie des vingt-quatre « EcoQuartiers » labellisés l'an passé par le gouvernement. Les retards dans la commercialisation des 1 200 logements de la zone d'aménagement concerté (ZAC) des Perrières, à La Chapelle-sur-Erdre, suscitent l'inquiétude de la chambre régionale des comptes. « Le bilan 2008 souligne la gravité de la situation financière de la ZAC : le taux de réalisation des cessions prévues n'a été que de 6,16 % », indique-t-elle dans un rapport rendu public hier.
« C'est une volonté de notre part », a réagi hier le maire (PS) de La Chapelle-sur-Erdre, Fabrice Roussel. « Nous n'avions pas besoin d'urbaniser aussi vite que prévu, compte-tenu des possibilités de logement sur la commune. La crise économique est aussi passée par là. » L'aménagement des Perrières, qui devraient être traversées par un Chronobus et desservies par un futur arrêt du tram-train Nantes-Châteaubriant, devrait ainsi se terminer en 2017, et non plus en 2012.