Un plan d'action renforcé pour les seniors

©2006 20 minutes

— 

« Aujourd'hui, en Loire-Atlantique, on rentre en moyenne en maison de retraite à l'âge de 85 ans

D'ici à quelques années, ce sera beaucoup plus tard

» En réponse au vieillissement de la population, le conseil général a présenté hier son schéma gérontologique départemental

Défini pour les cinq ans à venir (2006-2011), ce schéma, qui sera soumis au vote en mars, renforce l'action du département envers les personnes âgées de 60 ans et plus

« L'objectif est de laisser le libre choix à chaque personne âgée de pouvoir vivre sa fin de vie comme elle le souhaite », explique Gérard Mauduit, vice-président (PS) du conseil général

Un effort important sera porté pour la prise en charge des personnes désorientées (13 000 personnes de plus de 75 ans souffrent d'Alzheimer en Loire-Atlantique) ou l'amélioration de la qualité de l'hébergement en établissements

L'autre priorité sera de diversifier les solutions de maintien à domicile

Le schéma prévoit ainsi des services d'aide à domicile de plus en plus professionnels, des places supplémentaires en accueil de jour ou temporaire, un soutien renforcé aux aidants naturels (enfants, famille) et même la mise en place d'un organisme de téléassistance pour suppléer les pompiers

« Le séjour temporaire, c'est l'idéal, estime Roger Krantz, 80 ans, résident à l'établissement Le Repos de Procé

Cela vous remet en selle quand la solitude pèse de trop à la maison

» Frédéric Brenon

places En 2006, l'Etat devrait « créer » une centaine de places dans les établissements de Loire-Atlantique. « Pour couvrir tous les besoins actuels, l'idéal serait de créer 1 900 places », considère le département.