L'espoir d'un nouveau pont refait surface

— 

Depuis que François Fillon a annoncé, mardi dernier, que l'Etat allait engager rapidement « des études pour examiner toutes les améliorations et aménagements d'infrastructures qui permettront d'assurer une desserte routière optimisée de Notre-Dame-des-Landes », les partisans d'un franchissement de Loire supplémentaire entre Nantes et Saint-Nazaire ont repris espoir. « L'aéroport ne sera pas celui de Nantes, mais de tout le Grand-Ouest, insiste le député-maire de Pornic, Philippe Boënnec. Pour cela, il doit être relié à tous ses territoires, y compris au sud de la région. Le franchissement n'a de logique qu'à l'ouest de Nantes. Il ne faut pas oublier que demain les populations vont venir en nombre importants s'installer sur le littoral. »
« Il ne faut pas s'emballer, conseille-t-on à l'exécutif du conseil général de Loire-Atlantique. L'Etat a bien fait comprendre ces dernières années qu'il n'était pas favorable à un franchissement sur l'Estuaire. On ne croit pas à un revirement complet de sa position. » F. B.