Pommeraye pourrait être percé

David Prochasson

— 

« Le projet est prêt, d'un point de vue technique comme architectural. » Alors que toutes les ambitions d'extension du passage Pommeraye avaient capoté depuis dix ans, celles du promoteur Isseo pourraient enfin se concrétiser à l'horizon 2011, affirme Pascal Bécaud, son directeur. « Il faut désormais que les copropriétaires du passage donnent un avis positif lors d'une assemblée générale qui devrait intervenir en fin d'année. », précise-t-il, rassurant. Propriétaire des bâtiments de Presse Océan rue Santeuil depuis 2007, le groupe Casino immobilier envisage d'y créer une galerie parallèle au célèbre passage nantais. Celle-ci serait reliée à Pommeraye grâce à une percée à son étage intermédiaire, à la place de la galerie d'art Moyon-Avenard. Elle déboucherait sur l'ancien passage du Commerce, actuellement visible depuis la rue de la Fosse en contre-bas.

La nouvelle galerie sera moderne
« Il y a aura des commerces sur trois étages au niveau de la rue Santeuil, en dessous et au-dessus », indique Pascal Bécaud. Au total, 5000 m2 sont programmés : 3000 m2 de boutiques et 2000 m2 de logements. « L'objectif n'est pas de faire un pastiche de Pommeraye, mais bien une galerie du 21e siècle. Ce sera une extension ouverte qui utilisera les matériaux du 19e, la pierre, le bois, en référence au passage. » Mais l'enjeu dépasse la simple opération immobilière. Derrière ces bâtiments de Presse Océan, se cache un îlot complexe constitué d'une multitude de cours et de traces de construction datant du 16e au 20e siècle. Comme ces vestiges du manoir de Bouvet, engloutis dans les sous-sols. « Potentiellement, il y a tout un jeu d'espaces à rouvrir », indique Jean-Pierre Leconte, architecte du patrimoine.