Des bateaux contre le pétrole

— 

Comme quoi la Bretagne s'y connaît en marées noires. Ecocéane, un chantier naval de Paimpol (Côtes d'Armor), a réussi à vendre dix de ses navires dépollueurs à une société américaine spécialisée dans les situations d'urgence, Ashbritt, qui va opérer dans le golfe du Mexique. Sept d'entre eux ont d'ailleurs été chargés hier après-midi à l'aéroport Nantes-Atlantique, d'où ils vont partir aujourd'hui pour la Floride.

« Un système plus efficace »
« Les navires actuels, qui pompent du pétrole en mer, récupèrent 90 % d'eau et 10 % de pétrole », explique Eric Vial, patron de la PME bretonne. « Notre système, qui permet d'éviter cela, est bien plus efficace. » Huit navires dépollueurs de Ecocéane vont ainsi longer les côtes américaines pour récupérer le pétrole avant qu'il ne s'échoue à terre, et deux autres devraient les rejoindre bientôt. Un autre prototype va, lui, être loué pendant deux mois, pour faire la même chose en haute mer.