La Semitan remet le tram sur les rails

©2006 20 minutes

— 

Une simple « mise au point », à froid

Après le décès d'une jeune automobiliste le 21 décembre, percutée par le tram et coincée contre un poteau à l'arrêt Landreau, la Semitan a rappelé hier qu'elle « n'attendait pas les accidents mortels pour réagir »

« Par exemple, nous ne mettons plus de poteaux fixes aux carrefours, comme cela a été fait en 1983, lors de la construction du réseau », a expliqué son directeur général, Alain Boeswillwald

Un « plan d'action » va même être mis sur pied en fin d'année, afin de « déplacer quatre-vingts poteaux dangereux », notamment sur les lignes 1 et 2

Côté statistiques, « on observe toujours des pics d'accidents entre juin et septembre », fait remarquer Alain Weber, chargé de mission sécurité à la Semitan

« Visiblement, on prend de court les nouveaux Nantais, qui ne sont pas à l'aise avec les gros feux clignotants rouges et la circulation sur les voies

» Des dépliants vont donc être adressés à la prochaine rentrée, pour la première fois, aux nouveaux venus

Guillaume Frouin