Total sera jugé pour le naufrage de l'«Erika»

©2006 20 minutes

— 

Plus de six ans après le naufrage de l'Erika au large des côtes atlantique, le groupe pétrolier français Total sera finalement jugé devant le tribunal correctionnel de Paris pour « pollution maritime » et « complicité de mise en danger de la vie d'autrui »

Une quinzaine de personnes physiques et morales sont également renvoyées devant le tribunal

Le procès, qui pourrait se tenir au plus tôt à la fin 2006, a été accueilli comme « une bonne nouvelle » par l'association Ouest littoral solidaire, qui regroupe les quatre régions touchées (Bretagne, Pays de la Loire, Poitou-Charentes, Aquitaine)

« Je me félicite de cette décision, même s'il aura fallu du temps, estime Jacques Auxiette, président du conseil régional et de Ouest littoral solidaire

Le groupe Total a tenté par de nombreuses manoeuvres dilatoires d'échapper à ses responsabilités

» Le préjudice économique pour les collectivités à été évalué par les membres de l'association à un milliard d'euros

« Les préjudices écologiques, eux, n'ont pas été chiffrés », précise Jacques Auxiette

F B