De nouvelles boîtes par paquets entiers

©2006 20 minutes

— 

Une année « exceptionnelle », répète Charles Gautier

Le sénateur-maire (PS) de Saint-Herblain, président de l'agence de développement économique de Nantes métropole, s'est réjoui hier des résultats obtenus en 2005

Au total, soixante-six entreprises se sont installées l'an passé sur l'agglomération avec l'aide de l'agence de développement économiques, entraînant « 1 514 créations d'emplois »

Des chiffres en hausse de près de 50 % par rapport à ceux de 2004, et des retombées pour l'économie locale évaluées à « 40 millions d'euros »

Plusieurs raisons peuvent être avancées pour expliquer ces bons résultats

« Nantes est très compétitive par rapport à la région parisienne, que ce soit pour les coûts salariaux ou immobiliers », analyse Patrick Robert, directeur général de Nantes Métropole Développement

« La région jouit aussi d'une attractivité naturelle », ajoute Michel Conil, responsable d'un groupe allemand d'électroménager, qui a délocalisé en juillet son siège social de Marly-le-Roi (Yvelines)

« Un déménagement à Nantes passe plus facilement auprès de nos collaborateurs

» Les statistiques officielles confirment ses dires : 16 % des Nantais ne résidaient pas dans la région il y a cinq ans

« L'accessibilité » de Nantes est également un atout fréquemment cité par les entreprises néonantaises

A deux heures de TGV de Paris, la ville dispose déjà d'un aéroport

Et la perspective d'un deuxième, à Notre-Dame-des-Landes, est « importante pour un groupe international », selon Michel Conil

Guillaume Frouin

portefeuille Seul bémol, Charles Gautier dit « ne pas être fier » du portefeuille de surfaces immobilières disponibles dans l'agglomération. « Il n'y en a pas assez », estime le maire de Saint-Herblain.