Trois mille manifestants hier dans la rue

©2006 20 minutes

— 

La mobilisation monte d'un cran

Quelques jours avant la journée d'action syndicale du 7 février, les fonctionnaires et militants « anti-CPE » ont procédé à un second tour de chauffe hier

Plus populaire que celui de mardi dernier, le mouvement a réuni plus de 3 000 manifestants à Nantes et près de 2 000 à Saint-Nazaire

La mobilisation a également été particulièrement suivie chez les enseignants : près de 35 % de grévistes dans le premier degré, 25 % pour les lycées et collèges du département

« Notre mécontentement porte bien sûr sur la question des salaires, que l'on souhaite voir réévalués à la hausse, mais aussi sur la privatisation des services publics ou la précarisation de l'emploi », estime Jean Brunacci, porte-parole de Solidaires 44

CPE Plus de 500 lycéens, étudiants ou jeunes sans emploi se sont associés à la manifestation hier pour réclamer le retrait du Contrat première embauche (CPE).