A la Sécu, la CGT pas en odeur de sainteté

©2006 20 minutes

— 

La CGT a attaqué hier devant les prud'hommes la Caisse primaire d'assurance-maladie (CPAM) de Nantes, ainsi que son bouillonnant directeur Claude Frémont, pour « harcèlement moral » et « discrimination syndicale »

C'est un épisode de plus dans la guerre que se livrent les deux parties, depuis la plainte pour « homicide involontaire » déposée en 2002 par les proches d'une employée de la Sécurité sociale

Celle-ci était décédée d'un arrêt cardiaque sur son lieu de travail

Depuis, Claude Frémont reproche à la CGT, dans le cadre de l'enquête, de l'avoir accusé de ne pas avoir pris toutes les dispositions pour sauver cette employée

Hier, le syndicat a ainsi présenté aux prud'hommes « 200 messages », diffusés sur l'intranet de la Caisse, dans lesquels Claude Frémont traiterait la CGT de « charognards », « cloportes » ou encore « corbeaux »

Une représentante aurait même été comparée à une « femelle vivipare »

Le jugement sera prononcé le 13 avril

Guillaume Frouin