Nantes

La Sécu se sépare de ses antennes locales

C'était une spécificité nantaise

C'était une spécificité nantaise

Quatre Maisons de la Sécurité sociale viennent d'être fermées par la Caisse primaire d'assurance-maladie à Nantes (quartier Beauséjour), Rezé (Blordière), Varades et Indre

« Et ça ne va pas s'arrêter là », regrette Claude Frémont, directeur de la CPAM de Nantes

Selon la CGT, 18 des 35 « agences décentralisées » pourraient ainsi prochainement fermer leurs portes faute de fréquentation

L'idée de ces Maisons de la Sécurité sociale avait été lancée dès 1989 par Claude Frémont lui-même

Le directeur voit aujourd'hui dans ses fermetures « l'une des conséquences de la politique nationale » de la CNAM