20 Minutes : Actualités et infos en direct
URBANISMEÀ Nantes, la reconversion du site de l’actuel CHU commence à se dessiner

Nantes : La reconversion du site de l’actuel CHU commence à se dessiner

URBANISMEAprès le transfert du CHU sur l’île de Nantes en 2027, quel avenir pour son terrain et ses bâtiments ? La métropole présente de premières « sources d’inspiration » avant de lancer des études et réflexions
L'énorme site hospitalier Hôtel-Dieu du CHU de Nantes est situé en plein centre-ville.
L'énorme site hospitalier Hôtel-Dieu du CHU de Nantes est situé en plein centre-ville. - S.Salom-Gomis/Sipa / Sipa
Julie Urbach

Julie Urbach

L'essentiel

  • Situé en plein centre-ville de Nantes, que va devenir le terrain de 18 hectares après le déménagement en 2027 du CHU sur l’île de Nantes ?
  • La maire de Nantes, Johanna Rolland avait déjà annoncé vouloir conserver des bâtiments existants notamment pour répondre au besoin de logements.
  • Parc, équipements sportifs, ferme pédagogique, logements sociaux… De premiers scénarios se dessinent après que Nantes métropole avait d’abord décidé de présenter l’avenir de l’Hôtel-Dieu au concours d’architectes Europan.

C’est l’un des principaux chantiers urbains de Nantes : en 2027, le CHU devrait avoir quitté son site principal du centre-ville pour intégrer les bâtiments neufs en construction sur l’île de Nantes. Que deviendront alors les 18 hectares de terrain et les différents immeubles ? De premiers scénarios se dessinent après que Nantes métropole avait décidé en premier lieu de présenter l’avenir de l’Hôtel-Dieu au concours Europan. Les résultats, après la participation de 27 équipes de jeunes architectes, urbanistes et paysagistes européens, ont été dévoilés.

Le projet lauréat « Matière première »
Le projet lauréat « Matière première » - Nantes métropole

Johanna Rolland avait déjà annoncé sa volonté de reconnecter le quartier au centre-ville, créer un « parc nourricier », ou encore conserver des bâtiments existants notamment pour répondre au besoin de logements. Le projet lauréat, baptisé « Matière première », respecte ces demandes en imaginant un « aménagement équilibré entre la renaturation et le réemploi de l’existant ». Il propose « la création d’un grand parc entre Petite Hollande et l’île Feydeau vers le pont Haudaudine et les berges de Loire ». Le projet prévoit également « la création d’un campus horticole pour accompagner cette renaturation ». Les bâtiments conservés « accueillent des logements, des équipements sportifs et un pôle de santé de proximité ».

Une première source d’inspiration

Deux autres visions ont été sélectionnées par le jury. Mais attention, aucun de « ces projets n’ont vocation à être réalisés, précise Nantes métropole, qui lancera aussi une participation citoyenne en parallèle d’études techniques. Les réponses apportées constituent pour la ville et la métropole une première source d’inspiration qui viendra alimenter les études et les réflexions à mener. »

L’un des autres projets met fortement l’accent sur l’aspect alimentaire, avec la création d’une ferme pédagogique, ou d’une cantine solidaire. L’autre, davantage axé sur l’existant, « met en avant le réemploi de tous les bâtiments existants et de leurs composantes afin de limiter le bilan carbone de la reconversion » et de développer logements sociaux et activités associatives.

Sujets liés