Nantes : Avec la grève des médecins, le CHU craint la « saturation complète »

SANTE La direction de l’hôpital appelle « au juste recours aux services d’urgences »

J.U.
Une ambulance devant les urgences du CHU de Nantes.
Une ambulance devant les urgences du CHU de Nantes. — S. Salom Gomis/ SIPA

Le déclenchement du plan blanc, la semaine dernière, n’a pas suffi à rétablir la situation. A tel point que le CHU de Nantes redoute « une saturation complète de ses services », alors que les médecins libéraux ont appelé à une grève nationale, ces jeudi et vendredi.

Dans un communiqué publié mercredi, la direction de l’hôpital appelle « au juste recours aux services d’urgences », déjà saturés par les infections hivernales et notamment l’épidémie de bronchiolite ou la grippe.

Le CHU demande notamment aux usagers de ne se présenter « que sur adressage par un médecin ou par le SAMU-Centre 15, sauf urgence avérée ». Elle explique que malgré « des renforts » en personnels, en lits et la déprogrammation de certaines interventions, les professionnels de l’établissement sont soumis « à de fortes pressions depuis plusieurs mois ».