20 Minutes : Actualités et infos en direct
TOURISMECloches, lumières, manège… Le premier Voyage en hiver se dévoile à Nantes

Nantes : Cloches, lumières, manège… Le premier Voyage en hiver se dévoile

TOURISMEEn plus de son événement estival, le Voyage à Nantes proposera, pour la première fois, une programmation spécifique aux fêtes de fin d’année
L'habituel train-chenille de la place du Bouffay va être transformé pour le Voyage en hiver.
L'habituel train-chenille de la place du Bouffay va être transformé pour le Voyage en hiver. - F.Brenon/20Minutes / 20 Minutes
Frédéric Brenon

Frédéric Brenon

L'essentiel

  • Le Voyage à Nantes se déclinera pour la première fois en hiver à partir du 24 novembre 2022.
  • Objectif : animer la ville et attirer des touristes extérieurs pour Noël.

Après onze éditions estivales ayant connu un certain succès, le Voyage à Nantes a décidé de se lancer un « nouveau challenge » : attirer de nouveaux visiteurs et animer davantage la ville en hiver en créant un événement pour les fêtes de fin d’année. Cette première édition du « Voyage en hiver » se déroulera ainsi du 24 novembre au 1er janvier. Dévoilée ce jeudi, la programmation, moins copieuse qu’en été, s’articulera principalement autour de trois interventions artistiques.

La première sera visuelle et lumineuse avec la création de moulures et sculptures, réalisées spécifiquement par l’artiste Vincent Olinet, suspendues aux façades des bâtiments ou exposées dans la rue. Leur illumination de « couleurs improbables » chaque soir à partir de 17 heures invitera le promeneur à la « flânerie » sur un parcours d’environ 1,5 km en centre-ville.

Un tumulte de cloches chaque soir

La deuxième intervention sera sonore avec une vingtaine de cloches, réelles ou sous forme de haut-parleurs, qui retentiront depuis onze églises, plusieurs ponts ainsi que quelques monuments. Il ne « s’agira pas d’une mélodie », explique l’artiste Dominique Blais, plutôt d’une « vague de tintements » qui grandira en ville jusqu’à un « moment de tumulte ». Ces cloches se feront entendre chaque jour à partir de 17 heures pour une séquence totale d’une vingtaine de minutes.


Les affiches de la première édition du Voyage en hiver.
Les affiches de la première édition du Voyage en hiver. - F.Brenon/20Minutes

Enfin, la troisième intervention sera mobile puisqu’elle vise à « revisiter » l’habituel manège de la place du Bouffay ressemblant autant à un petit train qu’à une chenille. Le manège et ses wagons seront conservés mais de nouveaux décors et une nouvelle ambiance évoquant « l’imaginaire du bonhomme de neige » et « la conquête de la lune » seront créés par le Nantais Quentin Faucompré.

Marchés de Noël inchangés cette année

Le Voyage en hiver proposera, par ailleurs, une déambulation d’une fanfare déjantée ou une dégustation nocturne au marché de Talensac (3 décembre). Le Marché de Noël des places Royale et du Commerce ainsi que L’Autre marché à Feydeau sont maintenus dans leurs formats habituels, mais une « réflexion est ouverte » pour une intervention du Voyage à Nantes « probablement l’année prochaine ». Les animations de Noël spécifiques aux commerçants seront également renforcées cette année, tandis que le château des ducs de Bretagne organisera une nocturne le 10 décembre et que les Machines de l’île s’égaieront, comme tous les ans, avec l’événement Noël aux nefs.



Le budget de ce Voyage en hiver est estimé à environ 800.000 euros, selon Nantes métropole. Ce montant comprend une dépense d’environ 600.000 euros pour les animations et illuminations, soit « l’équivalent » de ce qui était dépensé lors des fêtes de fin d’année précédentes par la ville de Nantes, assure la collectivité. Le reste correspond à l’investissement annuel pour la création des œuvres de Vincent Olinet, Dominique Blais et Quentin Faucompré.

Toutes les trois ont vocation à revenir les hivers suivants pendant une période d’au moins cinq ans. La programmation s’enrichira tout de même de « nouvelles propositions » au fil des ans. « Il y a la volonté de faire de Nantes une destination de fin d’année », assume Gildas Saläun, adjoint au maire de Nantes.

Sujets liés