De multiples espaces ludiques et pédagogiques sont créés pour les enfants.
De multiples espaces ludiques et pédagogiques sont créés pour les enfants. — J.-S. EVRARD / 20 MINUTES

Nantes

L'aventure commence pour Terra Botanica

Loisirs Le parc à thème angevin consacré à l'univers du végétal est ouvert depuis ce week-end

La concrétisation d'un projet vieux de douze ans. Le parc à thème Terra Botanica a ouvert ses portes samedi à Angers. S'il s'adresse lui aussi à un large public familial, s'il propose également des attractions et jeux à sensation et s'il vise aussi une affluence se mesurant en centaines de milliers de visiteurs annuels, ce site de loisirs est bien différent de ses grands frères Futuroscope, Puy du Fou ou Parc Astérix. Car ici, c'est le végétal qui est roi. Le vert est partout, sous toutes ses formes. Plus de onze hectares d'espaces paysagers, aquatiques, de jardins exotiques, de serres géantes ou de salles obscures sont en effet entièrement dédiés à la belle verte. Une particularité qui n'a pas d'égal en Europe.

A pied, en barque ou en coque de noix
Commandé par le conseil général du Maine-et-Loire, le parc a nécessité pas moins de deux ans de travaux. Sa visite peut s'étaler sur plus d'une journée. A pied, au milieu des bambous, fougères géantes et plantes carnivores. En barque, à la découverte des fleurs précieuses. Ou même aux commandes d'une coque de noix volante, progressant aux dessus des cimes. « C'est vaste et somptueux, commente Alexandre, 56 ans, venu de la Vienne pour l'occasion. Ce sera toutefois peut-être encore plus beau dans un ou deux ans, quand la végétation aura davantage poussé. » « Ça peut plaire à tous les âges, juge Yvan, 39 ans. Il y a toutes sortes d'inventions pour permettre aux enfants de s'amuser intelligemment. On trouve aussi plein de choses à apprendre pour les adultes. Et puis, c'est reposant. »
S'il a bien « aimé le cinéma dynamique et les plantes de l'extrême », Ludovic, 25 ans, s'avoue, lui, un peu déçu : « C'est super beau mais c'est un peu ennuyeux à la longue, je trouve. » Un point de vue que comprend François-Xavier. « Ça apporte quelque chose de novateur mais est-ce que le végétal peut attirer les foules sur le long terme ? » Les responsables de Terra Botanica y croient en tout cas. Et comptent faire du site la locomotive touristique de l'Anjou.

Le site en chiffres

D'un coût de100 millions d'euros environ, Terra Botanica est financé principalement par le conseil général du Maine-et-Loire. Le site compte plus de 250 000 végétaux, dont 5 500 arbres et arbustes tropicaux et 370 espèces rares.Le parc emploie une trentaine de salariés permanents et près de 80 saisonniers.Son tarif d'entrée s'élève à 17 €.Environ 250 000 visiteurs sont attendus pour atteindre un seuil de rentabilité. Jusqu'à 400 000 sont espérés à terme.