La région bien indemnisée pour l'Erika

— 

L'heure des comptes. Le conseil régional des Pays de la Loire a reçu 3 millions d'euros au titre du « préjudice écologique », dans le procès en appel du naufrage de l'Erika, dont le jugement a été rendu mardi. Ils s'ajoutent au 1,73 million d'euros reçu en première instance au titre du préjudice matériel, et aux trois autres millions qui avaient été accordés au titre de l'atteinte porté à l'image de marque de la région.
Jacques Auxiette, son président (PS), a salué là une « décision historique ». « La beauté de nos territoires et de la faune qu'ils abritent n'ont pas de prix. Désormais, ceux qui feront sciemment naviguer des navires poubelles sauront qu'ils s'exposent à une condamnation très lourde. » Le conseil régional des Pays de la Loire s'était allié à la ville de Saint-Nazaire et quatre autres collectivités locales de Bretagne. Ils ont reçu au total quelque 20 millions d'euros, dont un tiers pour le préjudice écologique. En Loire-Atlantique, dix-huit communes ont été indemnisées.