Les socialistes se préparent à l'alliance

— 

Dès la tombée des premiers résultats hier, le premier vice-président sortant du conseil régional, Yannick Vaugrenard, n'a pas manqué l'occasion de railler le score de l'UMP. « Les électeurs ont préféré un candidat à plein temps à une tête de liste présente à toutes les élections. » Dans l'ensemble, les responsables locaux du Parti socialiste ne cachaient pas leur sérénité en vue du second tour. « Il est plus facile de discuter avec un bon résultat, reconnaît Alain Gralepois, premier secrétaire départemental du PS. Nous sommes dans un esprit de rassemblement. Hormis le dossier de l'aéroport, il n'y a pas grand chose qui divise les trois listes. » « Il faut nous rassembler le plus largement possible, sans attendre », lançait, lui, Jean-Marc Ayrault sur son compte Twitter. Jacques Auxiette, tête de liste de La Gauche en action, annonce la couleur pour le second tour. « Pas plus que lors de ces six dernières années, nous ne serons porteurs des intérêts d'un clan mais bien de l'intérêt général. »