déception chez les militants de La Gauche vraiment

— 

Marc Gicquel (PG) espérait faire 7 ou 8  %.
Marc Gicquel (PG) espérait faire 7 ou 8  %. — J.S. Evrard / 20 Minutes

Alors qu'elle pouvait flirter avec les 10 % au vu des résultats du Front de gauche et du NPA aux européennes, la liste d'union Tous ensemble, la gauche vraiment croisait finalement les doigts hier soir pour dépasser la barre des 5 %. Un seuil qui lui permettrait de s'asseoir à la table des négociations du reste de la gauche, et d'être remboursée de ses frais de campagne. « Les électeurs ont eu un vote de second tour, pour donner une bonne claque à la droite », analyse Marc Gicquel (Parti de gauche), sa tête de liste en Pays de la Loire. « Le Front de gauche n'a qu'un an et demi d'existence, et l'alliance avec le NPA que quelques mois », poursuit l'intéressé. « Ce rassemblement n'est pas encore rentré dans les têtes, mais une gauche anticapitaliste est vraiment nécessaire. A nous d'être meilleurs. »

D'autres rendez-vous pour LO
Du côté de Lutte ouvrière, qui avait décidé de mener une liste autonome, l'important n'est pas le score. « Nous donnons rendez-vous à nos électeurs lors des prochaines luttes sociales, qui ne manqueront pas », lançait hier soir Eddy Le Beller, tête de liste régionale Lutte ouvrière en Pays de la Loire. « Il n'y a pas de raison que les coups du patronat cessent après ces élections. Et ce n'est pas un conseil régional de gauche qui va nous protéger. »