La gauche s'affiche en position de force pour le second tour

REGIONALES Le Parti socialiste est arrivé en tête du premier tour en Pays de la Loire...

De notre rédaction à Nantes

— 

Plus de 1,23 million d'électeurs se sont déplacés dimanche en Pays de la Loire. Ce qu'il faut en retenir.

Ils seront au second tour
Les sondages la plaçaient en tête du premier tour. La liste UMP-MPF-Nouveau centre réalise finalement un score équivalent à l'UMP de 2004 et est même devancée de peu par la liste socialiste du président sortant Jacques Auxiette. Ce dernier, qui avait obtenu 37,2% il y a six ans, se trouve du coup en position assez favorable pour être reconduit à l'issue du second tour, dimanche prochain. Car si l'on additionne les différentes listes de gauche, le PS bénéficie de réserves de voix supérieures à son adversaire de droite qui, lui, pourra compter sur un report en sa faveur d'une partie des électeurs du FN.

Ils joueront le rôle d'arbitre
Certains l'imaginaient au-delà de 15% des suffrages: Europe Ecologie devra se contenter d'un score avoisinant les 13%. Cela suffit pour se maintenir au second tour. Mais la liste menée par Jean-Philippe Magnen devrait, sauf grosse surprise, s'allier avec la liste PS. «On va désormais discuter des projets avec Jacques Auxiette. L'objectif est de trouver un compromis qui respecte nos idées et fait barrage à la droite», indique Magnen. L'autre parti qui aura une influence non négligeable sur le second tour est le Front national. La liste d'extrême droite, qui totalisait 9,71% en 2004, fait nettement mieux. «Je suis très contente, commente la tête de liste Brigitte Neveux. J'aurais préféré atteindre les 10 % pour me maintenir au second tour mais c'est déjà une belle satisfaction après la déception des européennes 2009. Notre score illustre une réaction nette au choix du gouvernement qui avait décidé de reprendre certaines de nos idées.»

Ils sont déçus
En cinquième position des listes régionales dimanche soir, Tous ensemble la gauche vraiment espérait mieux que les 5% récoltés. La désillusion est peut-être encore plus grande du côté de la liste MoDem, seulement sixième. «Je suis déçue bien sûr, mais ce n'est pas une catastrophe. On est un parti jeune. Je pense aussi qu'on a été pénalisés par les membres qui nous ont quitté pour l'UMP», rapporte la tête de liste MoDem, Patricia Gallerneau, qui prévoit déjà de ne «pas donner de consigne de vote» pour le second tour. Les listes Lutte ouvrière et Nous te ferons Bretagne terminent sans surprise en queue de peloton avec des scores inférieurs à 2%.

Départements

Le président sortant Jacques Auxiette termine en tête en Loire-Atlantique (35,61 %) et en Sarthe (35,72 %) . De son côté, le candidat UMP Christophe Béchu est en tête en Vendée (37,78 %), en Maine-et-Loire (37,73 %) et en Mayenne (36,23 %)