La réparation de la diguea commencé

— 

Elle avait énormément souffert du passage de la tempête Xynthia. La digue des marais salants, qui s'étend sur une quinzaine de kilomètres entre Batz-sur-mer, le Croisic et la Turballe, accuse pas moins de trente-quatre brèches. Les travaux de réparation viennent de démarrer. Sollicités d'urgence, plus d'une dizaine d'engins mécaniques amphibies sont actuellement au travail dans les marais. « La tâche est compliquée car les pelleteuses ont parfois du mal à accéder à la zone et il est difficile d'acheminer des matériaux près des brèches. On progresse pas à pas, en relation étroite avec les paludiers. L'organisation est complexe, beaucoup d'acteurs sont mobilisés. Heureusement, les conditions météo sont favorables », explique-t-on à la communauté de communes Cap atlantique. Les difficultés sont accrues par le peu de temps disponible. La remise en état doit en effet être effectuée avant les grandes marées de fin mars. « Tout est mis en œuvre pour atteindre cet objectif. »F. B.