« fresque » La réunification

— 

La fresque s'est faite sur l'île de Nantes.
La fresque s'est faite sur l'île de Nantes. — ID Photo / AFP

Près de 2 000 partisans du rattachement de la Loire-Atlantique à la

Bretagne ont formé samedi après-midi une « fresque humaine » sur le site des Machines de l'île, à Nantes, pour mettre la question de la réunification au cœur des prochaines élections régionales. Celle-ci formait les mots « 44 = BZH », qui reprend le numéro du département et le diminutif du mot Breizh (« Bretagne », en breton).

Une « exigence démocratique »
« Cet événement est celui qui a le plus mobilisé depuis le début de cette campagne électorale », fait valoir Paul Loret, l'un des responsables de l'association Bretagne réunie, qui fédère quarante-huit associations en plus de ses 1 100 adhérents individuels. « Nous espérons que cette mobilisation de la société civile permettra aux futurs conseillers régionaux de prendre en compte cette exigence démocratique. »