Le deux prévenus bretons mis à l'amende pour rébellion

— 

Une amende de 750 euros d'amende a été requise hier contre chacun des deux partisans de la réunification de la Bretagne jugés pour « rébellion ». Jonathan (27 ans) et Alain (47 ans) avaient été interpellés le 25 avril à la terrasse d'un café de Nantes, au milieu d'une trentaine d'autres militants après une manifestation. Ils avaient alors refusé de présenter leurs papiers d'identité aux policiers, faute d'avoir obtenu un « motif » satisfaisant de la part des fonctionnaires.

« C'était une arrestation ciblée pour criminaliser notre mouvement », est convaincu Jonathan, déjà condamné par le passé pour le barbouillage d'un panneau Pays de la Loire. Une arrestation qui pourrait, à terme, porter préjudice au renouvellement des CDD de cet assistant d'éducation. Le tribunal correctionnel de Nantes a mis son jugement en délibéré au 1er mars. W

G. F.