Avant les concerts, la Folle Journée s'invite au collège

(Avec AFP)

— 

F. PERRY / AFP

La musique par le théâtre : les yeux rivés sur une scène aménagée dans leur salle de classe, les élèves du collège Iles-de-Loire, à Saint-Sébastien, découvrent la vie de Chopin sur planches... Jouée en préambule du festival de musique classique de la Folle Journée, dont les premières notes sonneront après-demain, « Dans les salons romantiques avec Chopin » brosse la vie du pianiste franco-polonais à travers un monologue agrémenté d'extraits de ses oeuvres.

Mise en scène par Pierre Lebrun, la pièce écrite par le musicologue Patrick Barbier sert surtout de prétexte. Depuis un mois, Béatrice Bernard, professeur de lettres, a fait plancher ses élèves sur la vie du musicien. Puis « j'ai demandé aux garçons de se mettre dans la peau de Chopin et d'écrire à George Sand », et l'inverse aux filles, explique-t-elle. L'occasion de découvrir le mouvement romantique, le vocabulaire des sentiments : « ça a donné de très belles lettres ! », se réjouit-elle. Comme c'est le cas depuis 15 ans, la pièce est jouée quatre fois par jour en milieu scolaire en Loire-Atlantique. « La Folle Journée, c'est un ensemble », résume Yannick Guin, président de la société gérant l'événement. Outre les concerts, elle comprend des expositions, des initiatives dans les quartiers sensibles des conférences... et même du théâtre, donc. W