Des Verts se brisent avant les régionales

— 

Vert de colère. Patrick Cotrel, vice-président (Verts) sortant du conseil régional des Pays de la Loire, a été ­suspendu de son parti pour quatre mois. Motif invoqué : « Comportement en ­public contraire aux valeurs des Verts », fulmine l'élu de Sainte-Luce-sur-Loire sur son blog. Yann Hélary, autre vice-président écologiste de la région, et la conseillère régionale Dominique ­Norval, ont subi, selon lui, le même sort. Tous ont pour particularité d'être partisans pour les élections régionales d'une ­alliance dès le premier tour avec le ­président sortant Jacques Auxiette (parti socialiste).

« Alors qu'Europe Ecologie tente de se donner l'image d'un large rassemblement de tous les écologistes, on assiste à une purge interne », écrit Patrick ­Cotrel. « Ce sont des termes très ­excessifs, qui reflètent sa déception de ne pas être reconduit sur notre liste », a réagi hier Jean-Philippe Magnen, tête de liste Europe Ecologie, sur les ondes de France Bleu Loire Océan. W

G. F.